Dominique Lyon Architectes

Bibliothèque nationale du Luxembourg

Bibliothèque nationale du Luxembourg
Bibliothèque nationale du Luxembourg
Bibliothèque nationale du Luxembourg
Bibliothèque nationale du Luxembourg
Bibliothèque nationale du Luxembourg

La Bibliothèque Nationale du Luxembourg prend place dans un bâtiment administratif construit dans les années 70.

La simplicité du plan du bâtiment, sa rigueur constructive, la répétitivité du motif constituant ses façades, si elles sont correctement réinterprétées, conviendront au projet de la Bibliothèque.

Celle-ci est par nature un lieu d’accumulation, de classement et de transmission. Que son organisation soit claire, alors le spectacle de l’accumulation raisonnée des documents vaudra comme métaphore de la richesse et de la profondeur et sera un témoignage de l’importance accordée aux choses de l’esprit.

Il s’agit donc d’accommoder la répétitivité et la rigueur constructive du bâtiment actuel pour affirmer la prééminence de l’esprit et pour rendre sensibles les objectifs raisonnés de la Bibliothèque. Les dispositions architecturales correspondantes sont les suivantes :

  • Le bâtiment est un tout. Il est impératif de ne pas l’altérer par une quelconque adjonction ou protubérance.
  • La hiérarchie sert l’organisation de la Bibliothèque : la partie supérieure abrite l’ensemble des salles de consultation, la partie intermédiaire reçoit l’ensemble des fonctions d’accueil du public, le socle est réservé à l’administration et à la biblioéconomie.
  • D’opaque et massif le bâtiment se transforme, au-dessus de son socle, en une enveloppe élaborée et perméable, dont on perçoit qu’elle protège un contenu précieux.

Sur l’ensemble des quatre façades de la partie supérieure, les vitrages sont bombés, comme poussés par une énergie intérieure. Les rayons de cintrage varient légèrement pour donner un mouvement à cette énergie. En façades Est, Ouest et Sud, les vitrages sont translucides, légèrement ambrés et réfléchissants. Ils protègent l’intérieur du rayonnement solaire sans qu’il soit nécessaire d’avoir recours à des stores. Les grandes fenêtres transparentes correspondant aux salles de lecture sont équipées de stores. En façade Nord, le vitrage bombé est transparent, clair et traité anti-reflet. Il disparaît quasiment.

Maître d’Ouvrage : Ministère des Travaux Publics du Luxembourg
Localisation : vis-à-vis de la Philharmonie et du Musée d’Art Moderne, Luxembourg-Kirchberg
Programme : reconversion d’un ancien immeuble de bureaux en Bibliothèque Nationale
Concours : octobre 2003
Surface : 40 000 m²
Coût : 78 M€ ht