Dominique Lyon Architectes

Plan urbain des Hauts d’Asnières

Plan urbain des Hauts d'Asnières
Plan urbain des Hauts d'Asnières
Plan urbain des Hauts d'Asnières
Plan urbain des Hauts d'Asnières
Plan urbain des Hauts d'Asnières
Plan urbain des Hauts d'Asnières
Plan urbain des Hauts d'Asnières
Plan urbain des Hauts d'Asnières
Le programme urbain comprend, environ 100 000 m² de logements, bureaux, commerces et équipements sportifs.
Le programme architectural concerne un gymnase dont la grande salle accueille 1 000 spectateurs, un stade dont les tribunes abritent 300 places et une piste d’athlétisme.

Le quartier des Courtilles, marqué par l’urbanisme des années 60 a été délaissé. Aujourd’hui il est desservi par le métro et le tramway. La ville d’Asnières veut exploiter ces atouts pour produire de la densité et de la mixité urbaine. Elle souhaite aussi désenclaver la partie nord du site.
Le plan urbain que nous avons adopté conserve au site son caractère ouvert, qui est vécu positivement, et il clarifie la structure urbaine en créant des fronts bâtis le long des axes principaux. Les nouvelles constructions ne tournent pas le dos aux bâtiments existants, au contraire, le plan général intègre ces derniers dans la nouvelle composition urbaine : les bâtiments sont organisés simplement autour du vaste espace ouvert dédié aux activités sportives. Le quartier forme un tout,
Afin de désenclaver le quartier, afin de le rendre perceptible dans toute sa profondeur, les fronts bâtis et l’imposante masse du gymnase ne forment pas obstacle.

Ainsi, des perspectives urbaines sont ménagées :

  • Une nouvelle avenue est tracée, qui relie le boulevard et la station de métro aux immeubles situés à l’extrémité nord du site.
  • La grande salle du gymnase est soulevée à 9m du sol, formant une sorte de loggia urbaine et laissant passer les vues.
  • Les immeubles de logements bâtis le long du cimetière sont détachés les uns des autres et montés sur pilotis pour préserver le caractère ouvert du site.

La grande salle du gymnase placée en hauteur fait office de signal urbain. Elle est largement vitrée en sur ses quatre côtés. Le piéton, depuis de multiples points dans la ville, voit les tribunes et le plateau sportif. Le spectacle qui s’y déroule donne l’idée du dépassement de l’ordinaire et valorise les activités collectives
À l’intérieur, les joueurs et le public, installés en surplomb, se trouvent littéralement placés au sein de la ville d’Asnières. Sur ce plateau ils profitent du panorama urbain et découvrent la ville depuis le haut.
Les emmarchements donnant accès à la grande salle forment des gradins capables d’accueillir des manifestations festives : fête du 14 juillet, fête de la musique, fêtes de quartier, évènements promotionnels, retransmission de manifestations sportives, etc.
Le gymnase stimule l’animation urbaine.

Maître d’Ouvrage : CITALLIOS (ex SEM92)
Localisation : secteur AG3 "Les Courtilles", les Hauts d’Asnières à Asnières-sur-Seine (92)
Programme : plan urbain
Concours : mars 2010
Livraison : janvier 2013
Surface : 40 400 m² logements, 41 100 m² bureaux, 2 900 m² commerces, 1 100 m² activités, 4 000 m² gymnase, 12 000 m² stade + piste d’athlétisme , 1 400 m² parvis