Dominique Lyon Architectes

Immeuble de bureaux à Boulogne-Billancourt

Immeuble de bureaux à Boulogne-Billancourt
Immeuble de bureaux à Boulogne-Billancourt
Immeuble de bureaux à Boulogne-Billancourt
Immeuble de bureaux à Boulogne-Billancourt
Immeuble de bureaux à Boulogne-Billancourt

Dans les étages supérieurs, les façades sont constituées par des châssis aluminium vitrés posés sur allège. Un châssis sur deux est ouvrant, sur une trame de 67,5 cm.
Un « filtre » posé à 20 cm environ devant cette façade courante assure la protection solaire extérieure. Ce dispositif constitue la plus grande part visible du bâtiment, qui se distingue par la simplicité de ses lignes.
Des verticales règlent les façades et leur donnent une dynamique. Pour l’observateur qui percevra le bâtiment selon des fuyantes, ces traits verticaux s’accumulent et créent un effet visuel qui variera subtilement selon ses déplacements et selon la lumière. Des lames horizontales placées entre ces montants contribuent par leur accumulation à cet effet. Leur découpe est en partie courbe.
L’ensemble forme une matière poreuse dont les effets ne s’épuisent pas, malgré que les procédés soient simples, efficaces pour ce qui est de la protection solaire, et que les lignes soient épurées.
Ce filtre brise-soleil est percé régulièrement afin de laisser passer des vues directes depuis l’intérieur. La présence du filtre ne gêne pas les vues des occupants sur l’extérieur.
La protection solaire concerne autant les parties vitrées que les parties opaques afin que le bâtiment stocke le moins possible de chaleur. Le filtre est en aluminium, son inertie thermique est faible, détaché du plan de la façade il ne gêne pas la circulation de l’air.
Au droit des parties vitrées, la protection solaire est complétée par un store vénitien anti-éblouissement placé à l’intérieur.
Les montants, les lames du filtre, comme la vêture des allèges sont en aluminium thermolaqué.
Les deux volumes supérieurs du bâtiment sont différenciés par des variations légères dans leur teinte et dans le dessin des lames et des montants.
En façade nord la façade filtre est interrompue.
Au rez-de-chaussée et au premier étage, les façades sont constituées par des éléments verticaux opaques, en tôle d’aluminium thermolaqué, qui alternent avec des parties vitrées. Celles-ci comprennent une allège au premier étage, faite en panneau vitré opaque type « emalit ». Une sérigraphie dégradée sur les vitrages gomme l’effet de bande horizontale produit par cette allège. La protection solaire est assurée par les performances des vitrages et par des stores vénitiens placés à l’intérieur.
Pour l’observateur dans la rue ou dans le parc, l’effet de transparence en rez-de-chaussée sera important, du fait de la présence de grands locaux à ce niveau et d’une hauteur généreuse sous-plafond.

Maître d’Ouvrage : KAUFMAN & BROAD
Localisation : ilot Ya Boulogne-Billancourt
Programme : bureaux, restaurant inter-entreprise et espace showroom
Concours : mai 2012
Surface : 8 800 m²
Montant des travaux HT : 18.50 M€ ht