Dominique Lyon Architectes

Institut des Langues Orientales à Paris

Institut des Langues Orientales à Paris
Institut des Langues Orientales à Paris
Institut des Langues Orientales à Paris
Institut des Langues Orientales à Paris
Institut des Langues Orientales à Paris

Dans un établissement où sont enseignées autant de langues et de civilisations, on s’applique à saisir à la fois ce qui est profondément humain et profondément différent..

Il nous semble que les notions d’horizon et de paysage habité expriment le caractère du Pôle des langues et des civilisations.

Pour réaliser ce paysage habité, pour dégager des horizons, nous avons pris les options suivantes :

a) Un campus est créé.
A l’instar d’un campus, la distance mise entre les bâtiments et l’organisation des circulations permettent de voir la communauté universitaire se regrouper, se disperser et circuler. On la voit aussi travailler et c’est un spectacle stimulant.
Le campus est constitué par les deux jardins et par les dégagements qui prolongent ces espaces ouverts.

b) Un paysage est créé.
Le paysage est avant tout constitué par les deux jardins filants, au sol et à l’étage.
Le paysage, c’est aussi l’établissement lui-même. L’INALCO et la BULAC se regardent travailler. Les deux bâtiments sont placés en vis-à-vis et s’ouvrent l’un sur l’autre. La Bibliothèque est le paysage de L’INALCO : organisée en trois plateaux elle s’ouvre sur L’INALCO alors qu’elle est plutôt fermée sur les rues du Chevaleret et des Grands Moulins.

L’INALCO, traversé par son jardin suspendu est le paysage de la BULAC.

Le paysage c’est enfin Paris. Paris remis en perspective par les deux jardins en longueur et cadré par les bâtiments. Paris à l’horizon.

Maître d’Ouvrage : Région Ile-de-France
Localisation : rue du Chevaleret à Paris 13ème (75)
Concours : mai 2004
Programme : Institut des Langues Orientales et bibliothèque
Surface : 29 625 m²
Montant des travaux : 42 M€