Dominique Lyon Architectes

Médiathèque d’Agglomération du Carcassonnais

Médiathèque d'Agglomération du Carcassonnais
Médiathèque d'Agglomération du Carcassonnais
Médiathèque d'Agglomération du Carcassonnais
Médiathèque d'Agglomération du Carcassonnais
Médiathèque d'Agglomération du Carcassonnais

Le site, entre ville et campagne, est ouvert. La médiathèque a pour vis-à-vis une école d’art nouvellement construite, un rond-point « paysagé » de 50 m de diamètre et un reste de campagne.
La médiathèque fera collaborer les éléments constitutifs de ce lieu périphérique qui sont si peu cohérents.
La médiathèque entre dans le jeu du rond-point. Comme lui, elle ponctue le paysage et elle ne gêne pas la circulation de l’espace naturel (c’est le rôle d’un rond-point de ne pas interrompre la circulation). Ce qui reste de campagne n’est pas encombré par la médiathèque. Au contraire, la nature saute sur le bâtiment, elle s’architecture.
La présence du bâtiment est incertaine : il paraît inachevé. Certes, il est impressionnant, mais il est tellement bas qu’il ressemble à une ancienne fortification que la végétation aurait envahie. Si le bâtiment est bas, c’est que la médiathèque ne veut pas entretenir une concurrence esthétique avec l’école d’art qui adopte une architecture « néomoderne » de bonne facture, solidement ancrée dans le sol et s’imposant face au reste de nature. La médiathèque, quant à elle, forme un nouveau sol et se mélange avec la nature. Les principes inversés de ces deux bâtiments correspondent : la médiathèque passe pour le parc architecturé de l’école d’art ; en contrepartie, l’école d’art sert de fond de scène à la médiathèque.
L’emplacement de la médiathèque, hors du centre-ville, résulte d’une décision politique : la périphérie urbaine est pauvre en équipements culturels mais elle reste ouverte, neuve et la part de nature qui y reste est considérée comme un atout. À charge pour la médiathèque isolée de trouver le moyen d’attirer son public en lui offrant des avantages qui le séduisent.
La demande politique, implicite, peut être formulée ainsi : il s’agit de donner la possibilité de lire dans un milieu ouvert rendu heureux par la nature. Cette demande implicite, nous l’avons rendue explicite et nous l’avons radicalisée.
La médiathèque permet de lire dans la nature, littéralement, dans son sein, in utero.
La partie publique de la médiathèque se trouve, en rez-de-chaussée, directement en contact avec le paysage alentour. La couverture de ce vaste espace est assurée par un réseau d’éléments linéaires en béton qui forment des grands bacs. Ceux-ci sont remplis de terre et plantés de bambous. Des verrières posées entre les éléments de béton donnent à voir les plantations depuis le sol. Les verrières sont totalement protégées du rayonnement solaire direct. La lumière, diffuse, est partout contrôlée. Le public se trouve sous les frondaisons, à la fois dans la nature renversée et dans la ville.

Maître d’Ouvrage : Communauté d’Agglomération du Carcassonnais
Localisation : rue André Le Notre à Carcassonne (11)
Programme : salles de lecture, expositions
Concours : septembre 2009
Surface : 6 000 m²
Montant des travaux HT : 8.835 M€ ht