Dominique Lyon Architectes

Siège du Journal " Le Monde " à Paris

Siège du Journal " Le Monde " à Paris
Siège du Journal " Le Monde " à Paris
Siège du Journal " Le Monde " à Paris
Siège du Journal " Le Monde " à Paris
Siège du Journal " Le Monde " à Paris
Siège du Journal " Le Monde " à Paris
Siège du Journal " Le Monde " à Paris
En 1990 le journal « Le Monde », installait son nouveau siège rue Falguière, sur un terrain liant deux rues étroites du XVème arrondissement de Paris.
Le journal connu comme « le quotidien du boulevard des Italiens », dont le nom était attaché au Paris d’Haussmann, voulait marquer un changement d’époque en déménageant dans un bâtiment neuf et en s’organisant en bureaux paysagés.

PPour le siège du journal « Le Monde », il fallait une architecture à sa mesure, capable de dépasser l’étroitesse des rues, mais qui reste sans ostentation.
L’architecture du bâtiment, cherchant à correspondre à l’esprit du journal, veut exprimer deux idées.
D’une part, « Le Monde » est une institution. D’autre part, dans sa présentation, le journal est plus préoccupé par le contenu que par la forme.
La géométrie des façades et le traitement de la lumière communiquent ces idées.
Le pied et le couronnement des façades du bâtiment sont liés par une seule courbe. Cette courbe s’inscrit précisément dans le gabarit autorisé par les règles urbaines qui prescrivent une partie de façade verticale surmontée d’une autre en retrait. La courbe permet de ne pas casser la façade. Depuis la rue étroite on perçoit donc le bâtiment dans toute sa hauteur. Ainsi, l’édifice se distingue par sa stature ; et les courbes des deux façades se répondent pour former un ensemble qui signale l’importance du bâtiment.
L’édifice joue avec les conventions de l’architecture moderne - verre et acier, lignes filantes, absence de modénature – mais elle les pervertit en les incurvant. De la même manière, « le Monde » se veut à la fois classique – il est une référence - et insoumis.
L’idée du contenu est exprimée par la lumière. La nuit, le hall de la rue Falguière s’emplit de lumière bleue. Le jour, la lumière est reflétée par la texture de microbilles de verre des murs du hall et par les éclats vitrés de son sol. Seul trois objets métallisés semblent flotter dans cet espace : un comptoir en serpentin, un escalator et six parallélépipèdes accrochés en ligne sous le plafond qui contiennent la documentation du « Monde ».
Au débouché de l’escalator se trouve le patio central. Cubique, il est le carrefour des cinq plateaux des rédactions. Ses six faces vitrées sont lumineuses : sa couverture est une verrière, ses parois sont des cloisons transparentes, un mur est construit en pavés de verre, son sol est en dalles de verre dépoli, la lumière le traverse et éclaire le hall.

Maître d’Ouvrage : A. C. T. I. M. O.
Localisation : 13 - 15 rue Falguière à Paris 15ème (75)
Programme : bureaux paysagers, centre de documentation
Travaux : juin 1988 - livraison janvier 1990
Livraison : janvier 1990
Surface : 7 000 m²
Montant des travaux HT : 11.74 M€