Dominique Lyon Architectes

Bureaux à Boulogne Billancourt

Bureaux à Boulogne Billancourt
Bureaux à Boulogne Billancourt
Bureaux à Boulogne Billancourt
Bureaux à Boulogne Billancourt
Bureaux à Boulogne Billancourt
Bureaux à Boulogne Billancourt
Bureaux à Boulogne Billancourt

Le bâtiment se situe à une articulation sensible de la ville de Boulogne, où se rencontrent des échelles et des écritures architecturales très variées. En ce point délicat, c’est la ville qui prime. Pas question donc de déstabiliser la perception générale par des formes architecturales ou par des expressions trop particulières.

Par contre, l’excès de normalité ennuie : la ville est avant tout affaire de plaisir.
A ce plaisir un bâtiment de bureaux peut contribuer :
si, en se conformant aux règles urbaines il apporte de l’agrément aux piétons ,
si ses effets architecturaux sont justes et ne s’épuisent pas dès le premier abord,
s’il montre une certaine fantaisie, qui renouvelle le plaisir de sa fréquentation.

Notre bâtiment est conçu de manière à répondre positivement à ces trois conditions.
Il se conforme aux tracés avec la plus grande simplicité et son rapport au sol est aimable :

  • ses façades en rez-de-chaussée offrent un maximum de linéaire commercial. Elles présentent aussi, sur toute leur longueur, une marquise filante qui protège les piétons. Celle-ci, qui correspond à un « décollement » de la vêture de façade, permet d’agrandir la hauteur des vitrines.
  • Sur sa façade nord une bande de terrain de 7,50 m de large est dégagée et plantée en pleine terre sur toute sa longueur.

Ses effets architecturaux se renouvellent par eux-mêmes. Ils sont constamment changeants en jouant avec la lumière, la couleur et la matière.
Les façades sont constituées par des trames habituelles aux édifices de bureaux. Cependant ces trames subissent des variations et aussi la façade minérale tramée paraît très mince, en contradiction avec l’idée de masse qui prévaut au premier abord et pose le bâtiment dans son environnement. Cette altération dans l’épaisseur est accentuée par le fait que la trame est décollée des façades vitrées qui elles-mêmes ne forment pas un plan vertical régulier. Le décollement est renforcé par un marquage sérigraphié sur le plan du vitrage qui fait un cerne jaune translucide.
L’ensemble danse : la masse est allégée, mouvante et sa présence urbaine s’affirme sans peser.

L’architecture des immeubles de bureaux repose généralement sur une esthétique de l’abstraction qui signifie une certaine distance, une part de froideur. Notre bâtiment relève de l’ordre du tactile. Il introduit une dose de sensualité, donc d’humanité, dans la ville. Il donne envie de le toucher : son parement est constitué par des panneaux préfabriqués en béton mince dont l’état de surface a été modelé de manière à porter une empreinte. Le rapport entre l’indétermination du modelé et la simplicité de la trame crée un décalage, une tension qui donne sa force et sa poésie au bâtiment.

Maître d’Ouvrage : SAEM Val-de-Seine
Localisation : ZAC Seguin, Boulogne-Billancourt
Concours : 2007
Programme : Bureaux Commerces
Surface : 10 021 m2
Montant des travaux HT : 7.14 M€ ht